(03b) Le Bagua Zhang

 

Le BaGua Zhang est un art martial faisant partie de la famille des arts internes (« nei jia« ). Il se base sur les techniques du cercle, des grandes et petites spirales à l’intérieur de soi, autour de partenaires et autour d’un point immuable à l’extérieur de soi (« soleil-soi »).

On considère Dong Hai Chuan, né à la fin du 18ème siècle, comme le fondateur du Ba Gua Zhang, bien qu’en Chine même il y ait toujours des discussions pour savoir si Dong Hai Chuan employait bien le terme Ba Gua Zhang pour désigner sa gestuelle et ce qu’il enseignait à ses élèves. La propagation du Ba Gua Zhang tient manifestement à la personnalité charismatique et mystérieuse de son créateur.

Le Bagua épouse les concepts du TAI YI des huit animaux, des huit trigrammes BA GUA du YI JING, enfin des cycles planétaires et de la nature :

  • serpent, faucon, dragon, singe, ours,..
  • LI, DUI, KAN, ZHENG,…
  • montagne, eau, feu, vent…

L’étude du Bagua comprend d’abord les huit paumes mères BA ZHANG, les huit exercices de souffles BA GUA QI GONG, avec des applications et leurs contre-applications . L’étude se poursuit par des enchaînements (« TAO LU ») en solo, en duo, puis avec des armes : bâton GUN, sabre DAO, épée JIAN.

Le Ba Gua Zhang ne désigne pas un style unique, mais plutôt une famille d’écoles qui ont des points communs et des différences, aussi bien dans les déplacements que dans le positionnement des mains. Citons : l’école Cheng avec sa main du dragon (long zhang), l’école Yin (avec sa main en langue de bœuf, niu she zhang)  (source : Wikipedia).

Certains styles y intègrent du Xingyui Quan.