(10c) divers

 

Yves Huguet. La Chine a gratté à sa porte.
Publié dans Le Télégramme le 12 septembre 2016

Yves Huguet a évoqué les notions et symboliques nécessaires à la compréhension de ces disciplines complexes.

Yves Huguet a donné, vendredi, à la maison du Temps libre, une conférence éclectique sur le tai-chi-chuan et le qi-gong, gymnastiques traditionnelles chinoises ayant parfois une dimension spirithuelle . L’intervenant a replacé ces arts martiaux à l’origine dans un contexte historique, géographique et philosophique, ce qui conférait à la causerie un intérêt particulier. « La Chine a gratté à ma porte dans les années 1967-1968 », commence avec humour

Yves Huguet qui enseigne depuis quelque dix ans en presqu’île. Le principe qui préside à ces « arts de santé et de longue vie » (titre de la causerie) est le taoïsme ou « enseignement de la voie ». C’est un des trois piliers de la pensée chinoise, avec le confucianisme et le bouddhisme. Il se fonde sur l’existence d’un principe à l’origine de toute chose, appelé Tao.
« Tout est dans tout »

Zhang Sanfeng aurait, selon la légende, créé le tai-chi-chuan vers la fin de la dynastie Song (960-1279). Voilà pour l’aspect historique. Mais ces deux arts se fondent dans un environnement humaniste, philosophique et même diététique très large et il convient de ne pas dissocier ces aspects. Pour tenter une approche de cet art complexe, il est nécessaire de savoir décrypter certaines notions et symboliques, telles que celles des couleurs. Comme disait le regretté Pierre Dac, « Tout est dans tout… et vice versa ! ». Au-delà de la boutade, le taï-chi, comme le Qi gong, apportent beaucoup à celles et ceux qui les pratiquent. « Cela m’aide à m’ancrer dans le réel et à passer des épreuves très lourdes », confie Yves Huguet.

Pratique
Reprise des cours à la maison des associations de Lanvéoc, le jeudi, de 10 h à 11 h 15, pour le qi-gong, tous niveaux ; à la maison du Temps libre, à Crozon, pour le taï-chi-chuan, le jeudi, de 17 h 30 à 18 h 45 (tous niveaux) et de 18 h 45 à 19 h 45 (niveau avancé). Tél. 06.87.40.47.28 ou 06.74.00.08.38.

 

Taï-chi-chuan. Yves Huguet, prof depuis 25 ans.

Publié dans Le Télégramme le 13 octobre 2014

Taï-chi-chuan. Yves Huguet, prof depuis 25 ans — Le taï-chi-chuan est un art martial venant de Chine.

Chaque semaine, Yves Huguet, professeur de taï-chi-chuan, enseigne cet art martial pour l’association Taï-chi Concarneau. Le taï-chi-chuan est à la fois une gymnastique de santé, un art martial chinois dit « interne » d’inspiration taoïste et une voie spirituelle. «Cette discipline fait partie des arts martiaux internes et combine un travail intérieur sur le souffle, avec un sous-entendu martial, le self-défense. C’est lent au départ avec des mouvements ronds, continus et fluides, puis cela s’accélère un peu. Pour pratiquer, il suffit d’une tenue ample et souple. Je représente les styles Yang et Hao», explique Yves Huguet. Ce diplômé d’État de taï-chi-chuan pratique cet art depuis 32 ans et l’enseigne depuis 25 ans. Il donne des cours aux Océanides, rue du Lin, le vendredi, de 19 h 15 à 20 h 30 (ouvert à tous) ; le samedi, de 9 h à 10 h 30 pour ceux qui ont au moins quatre ans de pratique ; au dojo du Porzou, le mardi, de 18 h 30 à 19 h 45.

Contacts
Tél. 06.87.40.47.28 ; mail : san-tian@orange.fr

© Le Télégramme

 

Les arts de longue vie selon Yves Huguet
Ouest-France (Chateaulin) Modifié le 30/09/2013

 

Jeudi soir, à la maison du temps libre, Yves Huguet, pratiquant et enseignant de taï-chi-chuan et qi-cong, a donné quelques explications sur la façon d’avoir une vie longue et harmonieuse selon le précepte chinois. « Je vous propose des pistes, venant de la culture chinoise, comment les utiliser et les adapter à notre vie occidentale. Le monde chinois a essayé d’élaborer des solutions pour prolonger la vie pour se donner la possibilité de changer de conscience sans passer par le je-moi d’abord ».