(08a) Taichi : enseignement et filiation

Yang Chengfu

Yang Chengfu (楊澄甫, 1883-1936) est l’un des plus célèbres maîtres de Tai-chi-chuan de style Yang. Il est notamment connu pour avoir enseigné à de nombreux élèves et avoir ainsi fait connaître le Tai-chi-chuan à un vaste public, au-delà du cadre restreint de la famille Yang dans lequel il était auparavant confiné.

Yang Chengfu est le fils de Yang Chien-hou et le petit-fils de Yang Luchan, fondateur du style Yang. Avec son frère aîné Yang Shao-hou (楊少侯) et ses collègues Wu Jianquan (吳鑑泉) et Sun Lutang (孫錄堂), il fut parmi les premiers à enseigner le Tai chi chuan, ou Taijiquan, au grand public à l’Institut de Recherche en Éducation Physique de Pékin entre 1914 et 1928.

Yang Chengfu est l’auteur de deux livres : Application methods of Taijiquan, publié en 1931, et L’Essence du Taijiquan. Les principes du taïchi-chuan et de ses applications, publié en 1934. Ce second livre a été traduit en anglais en 2005, puis en français  (à partir de l’anglais) en 2012.

 

Tung Ying Chieh

Tung Ying Chieh (董英杰, 1898-1961) est un personnage influent du Tai-chi-chuan, connu pour être initiateur de l’école de la famille Tung (ou Dong) et avoir été un élève distingué de Yang Chengfu (le premier à avoir enseigné le Tai-chi-chuan hors des cercles familiaux).

Né en Chine dans la province de Hebei, il apprendra d’abord le tai-chi-chuan pour des raisons de santé avec Lau Ying Chow, un vieux maître des arts martiaux, qui en raison de son âge ne peut lui montrer les mouvements. C’est son élève Li Zeng Kui qui le fera et lui apprendra les 13 positions de base. Il fut ensuite présenté à Li Xiang Yuan, maître du Tai-chi style Wu, dont il sera élève pendant quelques années avant d’être renvoyé chez lui pour continuer seul (son état de santé s’était suffisamment amélioré).

Plus tard, après avoir refusé des propositions d’enseignement d’autres disciplines, il rencontra Yang Chengfu, et quitta sa ville natale pour apprendre de ce dernier qui n’enseignait encore que dans sa famille, et dut le convaincre en lui demandant comment Yang Luchan, son aïeul, avais appris le style Chen.

Il contribua avec Yang Chenfu à l’essor du Tai-Chi-Chuan en enseignant à Hong Kong le style yang à partir de 1939, et l’enseignement à travers le monde entier du style yang de la famille Tung a été continué entre autres par ses descendants : son fils Dong Hu Ling (董虎岭), sa fille M.L. Jasmine Tung (董茉莉), sa belle-fille Tung Chen Siu Fan (鄭少芬), ses petits-fils Tung Kai Ying (董繼英) et Dong Chen Zhen (董增辰) et ses arrière-petits-fils Alex Dong (董大德) et Tung Chen Wai.

 

Tai Chi Chuan style Wu/Hao

Le style Wu (武氏, wǔshì) ou style Wu/Hao (武/郝氏 wǔ/hǎoshì) ou style Wu Yu est l’un des principaux styles traditionnels de tai-chi-chuan, créé au XIXe siècle et nommé d’après son fondateur Wu Yuxiang.

Wu Yuxiang (武禹襄, 1812–1880) enseigna son style à son neveu Li Yiyu (李亦畬; 1832–1892).

Li Yiyu (李亦畬; 1832–1892) enseigna à Hao Weizhen (郝為真; 1849–1920), petit-neveu de Wu Yuxiang, qui modifia la forme initiale, raison pour laquelle il est souvent dénommé « style Wu/Hao ».

Hao Weizhen (郝為真; 1849–1920) enseigna à son fils Hao Yueru (郝月如;1877-1935).

Hao Yueru (郝月如;1877-1935) enseigna à son fils Hao Shaoru (郝少如;1908-1983).

Hao Shaoru (郝少如;1908-1983) n’ayant pas de fils, il adopta un de ses disciples dans la tradition martiale et lui donna le nom Hao Yinru (郝吟如;1958). Il enseigne aujourd’hui en Chine à Shanghai, en Suède et en France.

Ce style est distinct du style Wu (吳氏, wúshì), plus populaire, issu d’une autre famille.

Ce style est parfois enseigné par la famille Tung sous le nom de « forme Ouverte / Fermée » ou « Kai He ».

 

Tung Kai Ying

Tung Kai Ying est l’un des petits-enfants de Tung Ying Chie ; Kai Ying signifie « perpétuer la valeur et la renommée de son grand-père« . Né à Péking en 1941, ainé de quatre enfants, Tung Kai Ying commence à étudier le Taï Chi Chuan à l’âge de 8 ans.

Il enseigne le Tai Chi dès ses 17 ans. Depuis 1971, il réside à Los Angeles où il a fondé  « Master Kai Ying Tung Academy of T’ai Chi Ch’uan« .

A partir de 1984 il est invité au Danemark et en France, puis en Italie, dans de nombreux pays asiatiques, etc.

 

Jean Gortais

Jean Gortais est diplômé de Sciences-Po Paris, d’une licence en droit et d’un doctorat en psychopathologie et psychanalyse de l’Université Paris-Diderot Paris 7 où il a exercé la fonction d’enseignant-chercheur, pendant plus d’une vingtaines d’années.

Il a contribué à développer une coopération entre cette université française et l’Institut de Santé Mentale de l’Université de Pékin (Beida) où il anime un séminaire de formation, depuis 2010.

Jean Gortais est parmi les tout premiers à avoir ouvert un enseignement de Taiji, en France. Après avoir pratiqué l’Aikido avec maître Noro de 1971 à 1973, il a commencé la pratique de Taiji Quan, depuis cette dernière année, avec maître Li Guang Hua.

Au long de nombreux séjours en Chine, il a poursuivi sa recherche et a reçu les enseignements de maître Cui Zhong San et de maître Ma Chang Xun, avec lesquels il a organisé plusieurs grands stages de taiji en Chine. Il a également enseigné cette pratique à l’Université de Médecine Traditionnelle du Yunnan (Yunnan ZhongYi Xueyuan).

De 1971 à 1987, lors de séjours réguliers au Centre de Todtmoos-Rütte, Jean Gortais a reçu l’enseignement Zen transmis par Karlfried Graf Durckheim dont il a été l’un des collaborateurs français. Il y a également enseigné le Taiji Quan pendant une douzaine d’années.

Jean Gortais a publié en 1983 au Courrier du Livre « Tai ji quan, la tradition de l’école Yang », ouvrage de référence sans cesse réédité (source : www.babelio.com).

 

Anya Méot

Fondatrice des associations Toum et inspiratrice des associations amies, responsable technique et pédagogique, Anya Méot a commencé le Tai Chi Chuan en 1975, après de nombreuses années à pratiquer et enseigner le mouvement (danse classique et contemporaine, improvisation, art martial, méthodes Ehrenfried et Feldenkreis, giration, Danse de la Vie…).
Elle étudie le Tai Chi avec maitre Tung (Kai Ying) en Californie, en Scandinavie et en Asie, et invite Me Tung à enseigner à Paris. Elle-même donne des cours de Tai Chi depuis 1979, et a contribué à former environ 250 enseignants vivant en France ou à l’étranger.

FAEMC  (Fédération des Arts Energetiques et Martiaux Chinois)  en France : une histoire laborieuse, voir par exemple « Quelques dates » sur le site de la fédération.

Yves Huguet

Yves Huguet a travaillé avec les précurseurs du Tai Chi en France, en particulier Jean Gortais, Tung Kai Ying et Anya Méot. Il enseigne le Tai Chi (ainsi que le Qi Qong et le BaGua Zang) depuis une vingtaine d’années, notamment en Bretagne ; il est titulaire du diplôme  fédéral « AMCI » de la FAEMC  (diplome taichi YG 1998).